La noblesse et ses domestiques au XVIIIe siècle

L’ouvrage de Stéphane Castellucio s’attache à l’étude des relations humaines au quotidien entre l’aristocratie et sa domesticité dans la France du XVIIIe siècle, depuis le recrutement jusqu’au départ du domestique ou au décès du maître. Documents d’archives, presse, littérature, mémoires et correspondances ont été consultés pour tenter d’appréhender leur nature, leur variété, leur richesse et leur complexité. Ces relations particulières, résultat des interactions des personnalités de chacun, se développaient dans un cadre défini par les conventions sociales qui imposaient des droits et des devoirs, tant aux maîtres qu’aux domestiques, auxquelles se mêlaient représentations idéales, attentes et préjugés. La Révolution est ponctuellement évoquée, car les circonstances, exceptionnelles et souvent tragiques, entraînèrent d’importantes modifications dans les relations entre maîtres et domestiques et dans l’appréhension du monde domestique par le nouveau pouvoir, lesquelles constituent un sujet d’étude en eux-mêmes.

Parution fin septembre 2021

Vivre à L’Antique de Marie-Antoinette à Napoléon 1er

Installée au château de Rambouillet et à la Laiterie de la reine Marie-Antoinette, l’exposition Vivre à L’Antique de Marie-Antoinette à Napoléon 1er met en lumière la nouvelle esthétique dans l’art et le mobilier, qui influença l’Europe au XVIIIe siècle. Elle présente ainsi jusqu’au 9 août 2021 une cinquantaine d’œuvres (tableaux, maquettes, porcelaines de Sèvres…), dont de prestigieux prêts des musées de Versailles et de la Cité de la Céramique – Sèvres et Limoges.

Pour accompagner votre visite feuilletez les pages de notre livre Vivre à L’Antique de Marie-Antoinette à Napoléon 1er

Olivier Dassault

An artist never dies he lives through his works.

Today we highlight the book “Hunting Pavilons” illustrated with photos of Olivier Dassault, in tribute to our friend.

 

Trémois Rétrospective

Cette rétrospective se tient rue de l’École de Médecine (75006 Paris) au Réfectoire des Cordeliers et au Musée d’Histoire de la Médecine jusqu’au 26 octobre.

Catalogue raisonné de l’artiste.