Ambre

Trésors de la mer Baltique du XVIe au XVIIIe siècle

ISBN : 979-10-96561-32-2 80,57 

L’ambre est une matière unique qui fascine depuis l’Antiquité.
Légère, aromatique, délicate, aux propriétés électriques, elle se décline dans une gamme de couleurs allant du rouge sombre translucide au blanc opaque.
De l’époque romaine jusqu’au XVIIIe siècle, les savants se perdirent en conjectures sur son origine, certains la définissant comme du sperme de baleine, d’autres comme de l’urine de lynx solidifiée. Son mystère la parait de vertus médicinales.
Les inclusions d’insectes ou de petits animaux qu’on y trouve parfois prisonniers font de l’ambre un symbole d’immortalité. Pline l’Ancien devine sa nature en y voyant le résultat d’une résine végétale, mais ce n’est qu’en 1757 que le savant russe Mikhaïl Lomonossov détermina son origine réelle. Il s’agit d’une résine fossilisée provenant, pour les objets de ce catalogue, d’une forêt préhistorique datant d’environ 30 à 40 millions d’années, située sous la mer Baltique, entre les villes de Dantzig (aujourd’hui Gdansk en Pologne) et Königsberg (aujourd’hui Kaliningrad en Russie), alors en Prusse-Orientale. La présence de nombreux bijoux et figurines en ambre baltique dans le monde grec et romain, dans la tombe de Toutankhamon, et jusqu’en Chine, offre un éclairage fascinant sur les échanges commerciaux de l’époque, le long de la « route de l’ambre » de la Baltique à l’Adriatique.
Au XVIe siècle, le grand maître Albert de Brandebourg-Ansbach se convertit au protestantisme et transforme l’ordre des Chevaliers teutoniques en duché de Prusse. Ses docteurs publient les premiers livres sur l’extraction de l’ambre et ses vertus médicinales. C’est le début d’une formidable expansion du commerce et de la production des objets d’art en ambre. Ils deviennent les cadeaux diplomatiques de la Prusse par excellence et sont recherchés pour orner les Kunstkammern des souverains et des princes d’Europe.
L’exposition Ambre : trésors de la mer Baltique XVIe-XVIIIe siècles est la première manifestation dédiée à cette matière en France. Il a fallu près de vingt ans à la Galerie Kugel pour réunir la cinquantaine d’œuvres qui y seront exposées. Mêlant sculptures, coffrets, coupes et jeux, l’immense variété des pièces présentées illustre la fascination pour l’ambre du XVIe au XVIIIe siècle et le talent des artistes pour mettre en valeur toutes les nuances de cette matière extraordinaire. Notre ouvrage réunit ces objets d’exception et les accompagne d’une étude scientifique sur l’ambre, ses origines, son utilisation commerciale et artistique.

Format :
21.2 x 30 cm
368 pages
Environ 600 illustrations
Reliure :
Relié

Édition de ce livre disponible en anglais

Vous aimerez peut-être aussi…