La noblesse et ses domestiques au XVIIIe siècle

L’ouvrage de Stéphane Castellucio s’attache à l’étude des relations humaines au quotidien entre l’aristocratie et sa domesticité dans la France du XVIIIe siècle, depuis le recrutement jusqu’au départ du domestique ou au décès du maître. Documents d’archives, presse, littérature, mémoires et correspondances ont été consultés pour tenter d’appréhender leur nature, leur variété, leur richesse et leur complexité. Ces relations particulières, résultat des interactions des personnalités de chacun, se développaient dans un cadre défini par les conventions sociales qui imposaient des droits et des devoirs, tant aux maîtres qu’aux domestiques, auxquelles se mêlaient représentations idéales, attentes et préjugés. La Révolution est ponctuellement évoquée, car les circonstances, exceptionnelles et souvent tragiques, entraînèrent d’importantes modifications dans les relations entre maîtres et domestiques et dans l’appréhension du monde domestique par le nouveau pouvoir, lesquelles constituent un sujet d’étude en eux-mêmes.

Parution mi-septembre 2021

 

Vivre à l’Antique de Marie-Antoinette à Napoléon 1er

Installée au château de Rambouillet et à la Laiterie de la reine Marie-Antoinette, l’exposition Vivre à L’Antique de Marie-Antoinette à Napoléon 1er met en lumière la nouvelle esthétique dans l’art et le mobilier, qui influença l’Europe au XVIIIe siècle. Elle présente ainsi jusqu’au 9 août 2021 une cinquantaine d’œuvres (tableaux, maquettes, porcelaines de Sèvres…), dont de prestigieux prêts des musées de Versailles et de la Cité de la Céramique – Sèvres et Limoges.

Pour accompagner votre visite feuilletez les pages de notre livre Vivre à L’Antique de Marie-Antoinette à Napoléon 1er

Olivier Dassault

Un artiste ne meurt jamais il vit à travers ses œuvres.

Nous mettons en lumière aujourd’hui le livre « Pavillons de chasse» illustré des photos d’Olivier Dassault, en hommage à notre ami.

 

Aux éditions Monelle Hayot

Merci à FR3 Hauts-de-France
Dans ce deuxième volet, Gontran Giraudeau a rendu visite aux éditions Monelle Hayot, qui publient essentiellement des travaux de chercheurs, aux sources de l’art français.

Trémois Rétrospective

Cette rétrospective se tient rue de l’École de Médecine (75006 Paris) au Réfectoire des Cordeliers et au Musée d’Histoire de la Médecine jusqu’au 26 octobre.

Catalogue raisonné de l’artiste.

 

 

Nuit des musées à la Malmaison

A l’occasion de la Nuit des musées, Gertrude Dordor dédicacera son livre de 19 heures à 22 heures le samedi 18 mai 2019 au château de Malmaison.

Ce livre est une flânerie dans le château de Malmaison… Le petit prince de six ans qui nous y entraîne a vraiment existé. Louis-Napoléon a connu cet endroit enchanteur et y a passé des moments délicieux. Ses impressions, ses émotions, ses réflexions, racontées par des proches qui l’entouraient lors de ses séjours, sont mises en scène et permettent aux jeunes lecteurs de découvrir un art de vivre raffiné et une page de notre histoire. Les parents du petit prince sont Louis Bonaparte, jeune frère de l’empereur Napoléon Ier, et Hortense de Beauharnais, fille que Joséphine avait eue de son premier mariage. Joséphine fut la première femme de l’empereur Napoléon Ier et est en 1814 propriétaire de la Malmaison. Le prince Louis-Napoléon deviendra trente-huit ans après les faits racontés ici, l’empereur Napoléon III.

Malmaison, le château de ma grand-mère

Suivez le petit prince Napoléon III pour une visite privée dans le château de sa grand-mère Joséphine.

Ce livre à paraître en mai 2019 est une flânerie dans le château de Malmaison…

Le petit prince de six ans qui nous y entraîne a vraiment existé. Louis-Napoléon a connu cet endroit enchanteur et y a passé des moments délicieux. Ses impressions, ses émotions, ses réflexions, racontées par des proches qui l’entouraient lors de ses séjours, sont mises en scène et permettent aux jeunes lecteurs de découvrir un art de vivre raffiné et une page de notre histoire.

Les parents du petit prince sont Louis Bonaparte, jeune frère de l’empereur Napoléon Ier, et Hortense de Beauharnais, fille que Joséphine avait eue de son premier mariage. Joséphine fut la femme de l’empereur Napoléon Ier et est en 1814 propriétaire de la Malmaison.

Le prince Louis-Napoléon deviendra trente-huit ans après les faits racontés ici, l’empereur Napoléon III.

Derniers Impressionnistes, le temps de l’intimité

L’ouvrage accompagne une série d’expositions qui débutera par celle qui se tiendra à Singer Laren aux Pays-Bas du 4 septembre au 2 décembre 2018.

En 2019
C’est au tour d’Evian en France d’accueillir une exposition sur ce thème au Palais Lumière du 16 mars au 2 juin 2019.
Ce sera ensuite à Quimper sur deux sites (Musée des Beaux-Arts et Musée Départemental Breton) du 21 juin au 29 septembre 2019.