André-Charles Boulle

ISBN : 979-10-96561-45-2 36,97 

Sous la direction de

Le musée Condé de Chantilly conserve deux bureaux créés par l’un des plus grands ébénistes français de tous les temps, André-Charles Boulle. Pour la première fois en France, une exposition et un catalogue, rassemblant les contributions des plus grands spécialistes, lui sont dédiés.

André-Charles Boulle enfin célébré en France

La vie et la longue carrière d’André-Charles Boulle (1642-1732) sont aujourd’hui bien connues. À la fois artiste et artisan, l’ébéniste travailla pendant plus de cinquante ans pour le compte des Bâtiments du roi et répondit avec son atelier aux commandes de la famille royale et de la haute noblesse. Il atteignit un degré de perfection technique, notamment dans celle de la marqueterie de métaux et d’écaille, portée au plus haut niveau. Bronzier de génie, il imposa le bronze doré dans le mobilier dont il renouvela les typologies. Ce fut aussi un collectionneur curieux et un dessinateur de talent, soucieux de faire connaître ses productions, notamment par la gravure. Associé à la somptuosité de l’art français sous Louis XIV, il connut la renommée dès son vivant ; cet engouement ne s’est plus jamais démenti depuis.
Parmi ses plus prestigieux clients figurait Louis-Henri, prince de Condé et seigneur de Chantilly, plus communément désigné par son titre de duc de Bourbon (1692-1740). Son inventaire après décès montre tout l’intérêt que ce dernier portait aux productions de Boulle.

Le bureau comme sommet de l’innovation

Boulle tint un rôle central dans l’évolution du mobilier français à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle. Avec la commode, le bureau plat constitua l’une de ses plus importantes créations à la fin du règne de Louis XIV.
Parallèlement à la production de bureaux à six pieds, de bureaux à caissons latéraux sur huit pieds, Boulle inventa en effet un nouveau modèle de bureau, à la ceinture munie d’une seule rangée de trois tiroirs, reposant sur quatre pieds, sans traverse. Ce bureau plat fit sa réputation : marqueterie de laiton et d’écaille, riches appliques en bronze doré, formes élancées et cambrées se mirent au service d’un meuble élégant, symbole du pouvoir par excellence. Les exemplaires se multiplièrent à partir des années 1710 pour culminer dans les premières années de la Régence. Les formules mises en place par Boulle allaient d’ailleurs définir pendant plus d’un demi-siècle, voire plus, la forme du bureau plat français.
L’exposition et son catalogue permetent de retracer cette évolution des formes et des décors, en réunissant un nombre significatif de bureaux créés par Boulle. À leurs côtés, d’autres pièces essentielles issues du même atelier permettent de compléter ce stimulant panorama.

Un projet servi par de larges recherches techniques

Le catalogue s’appuie sur de larges recherches consacrées aux analyses techniques de nombreuses pièces issues de l’atelier de Boulle. Ces études s’attachent à déterminer des repères solides quant au bâti, aux décors de marqueterie et aux bronzes de Boulle.
Première somme d’importance consacrée au plus grand des ébénistes français, ce catalogue est le fruit des recherches les plus récentes destinées à asseoir définitivement la gloire d’André-Charles Boulle.

Format :
24 x 28 cm
304 pages
Reliure :
Relié