Editions d'art Monelle Hayot : Le catalogue : Objets d’art : « Le luxe, le goût, la science … »

« Le luxe, le goût, la science … »

Neuber, orfèvre minéralogiste à la cour de Saxe

Sous la direction de 

978-2-903824-80-8
100,00 €

Sous la direction de l’antiquaire parisien Alexis Kugel
qui analyse l’ensemble des tabatières.
Henri-François de Breteuil descendant du diplomate,
nous fait entrer dans l’histoire.
Philippe Poindront, fait des découvertes passionnantes
dans les archives inédites de la Voûte verte.
Dirk Syndram, directeur de la Voûte verte, et Jutta Kappel, directeur adjoint, conservateur en chef à la Voûte verte, nous apportent leur connaissance de l’art de leur pays et de la commande publique au XVIIIe siècle.
L’historien Benoît Constensoux étudie les grandes commandes.
La partie scientifique est magistralement traitée par Klaus Thalheim, conserveur au musée de Minéralogie et de Géologie de Dresde,
Sophie Mouquin, directrice des études à l’Ecole du Louvre,
et deux collectionneurs, Simone et Peter Huber.

Johann Christian Neuber (1732-1808) est l’un des rares artisans germaniques, avec l’ébéniste David Roentgen ou l’orfèvre Joseph Würth, dont la renommée ait traversé les frontières. Il est l’auteur d’exquises petites tabatières en or, incrustées de jaspes et pierres semi-précieuses originaires de sa Saxe natale, assemblées grâce à la technique de « Zellenmosaic ». Ses créations qui combinent classification minérale et extrême précision artisanale ravissent alors les cours européennes, attentives à l’essor des sciences naturelles et en particulier de la géologie. Mais Neuber est surtout connu pour avoir réalisé l’un des plus grands chefs-d’oeuvre de l’art occidental : la table de la paix de Teschen. Une table conservée au château de Breteuil, à 40 kilomètres de Paris, et qui appartient toujours à la famille pour laquelle elle fut réalisée. Jusqu’à maintenant le seul ouvrage consacré à Neuber datait de 1935 (Walter Holzhausen, Johann Christian Neuber, ein sächsicher Meister des 18. Jahrunderts, E.Heinrich, Dresden, 1935). Cette nouvelle publication, écrite sous la direction d’Alexis Kugel, inclut des contributions scientifiques, comme celles du Dr Dirk Syndram et Dr Jutta Kappel de la Voûte verte à Dresde, et présente un nouvel aperçu de la vie et l’oeuvre du joaillier, en insistant sur son chef-d’oeuvre, la table de la paix de Teschen, ainsi que sur deux autres réalisations majeures : la console Moritzburg et le surtout Repnine. L’ouvrage analyse aussi l’évolution de la production de tabatières et galanteries et inclut un catalogue raisonné comprenant environ 200 boîtes. La publication de cet ouvrage a accompagné une exposition prestigieuse consacrée à Neuber, présentée tout d’abord à la Voûte verte de Dresde en février-avril 2012, puis à la galerie Kugel à Paris en septembre-novembre 2012.

  • Format : 24 x 28 cm
    424 pages
    840 illustrations
  • Reliure : relié sous jaquette pelliculée